Les évolutions du métier d’enseignant en France

Le métier d’enseignant est le pilier de l’éducation française. C’est pour cela, que ce métier a connu de nombreuses évolutions afin de rendre meilleure la profession d’enseignant. Nous vous disons tout sur les différentes évolutions qu’a connues ce métier. 

L’enseignant : un exécutant autonome 

L’enseignant en France a toujours bénéficié d’une certaine forme d’autonomie. En effet, dans sa classe, il enseigne de nombreuses notions à ses élèves au quotidien à ses élèves. Aussi, pour analyser le métier de l’enseignant, il est important de le prendre sous trois aspects différents. Il s’agit de : l’activité, de son statut et de son expérience. 

Le travail effectué par l’enseignant est pris comme son activité qui se déroule dans une structure organisationnelle ainsi que le déroulement de l’activité qui constitue une certaine forme d’interactions continuelles. Quant au statut, il renvoie à la détermination de l’identité même du travailleur. Enfin, l’expérience de l’enseignant rentre également en compte. 

La mise en place d’un État éducateur

Depuis 1889, l’État a commencé par rémunérer les enseignants. Cet état de choses est justifié par une envie de l’État de centraliser l’éducation. Un système éducatif est donc mis en place. Ainsi, chaque commune a au moins une école sur son territoire. Les enseignants formés sont également placés sous la responsabilité de l’État. L’État grâce à ses différents services prendra alors en charge le contrôle et la bonne tenue du travail de l’enseignant. Toutes ses réformes ont donné un caractère professionnel au métier d’enseignant. Des écoles normales sont alors créées pour veiller à la formation des enseignants. Aussi, le corps des inspecteurs a vu le jour. Il se charge de contrôler le travail accompli par l’enseignant. On en retrouve donc dans chaque département. 

Par ailleurs, l’État veillera à rendre l’éducation laïque. Depuis cette date, le statut de l’enseignement a profondément changé. Ce changement se poursuit aujourd’hui afin d’améliorer les conditions du travail de l’enseignant.